La démodécie

 

 

La démodécie est une maladie fréquente chez le chien, beaucoup plus rare chez le chat. Elle est due à un acarien du genre “Demodex”.

Cet acarien est présent à l’état naturel chez de nombreux chiens mais devient pathologique quand il prolifère.

Il existe plusieurs types de Demodex. Certains vivent dans les follicules pileux et les glandes sébacées de la peau, d’autres vivent dans les couches superficielles de l’épiderme.

La démodécie engendre des symptômes très variés et peut prendre des formes très graves.


Causes de la maladie


La démodécie se présente sous plusieurs formes:



Il existe une forme juvénile, qui atteint les jeunes animaux, et une forme qui atteint les animaux plus âgés.

La démodécie peut, par ailleurs, se présenter sous une forme localisée (lésions qui concernent une petite partie du corps) ou généralisée (lésions très étendues).


Cette maladie survient suite à un déficit immunitaire :

Ce déficit immunitaire est d’origine héréditaire chez le jeune. Chez l’adulte ou l’animal âgé, il est acquis et toujours lié à une cause sous jacente (diabète, hypothyroïdie, syndrome de Cushing, tumeurs...).

Chez le chat, il existe de la même façon une forme juvénile et une forme qui touche l’adulte. Quand un adulte est touché, il y a toujours une pathologie concomittante, notamment la leucose féline ou le FIV (SIDA du chat).


Mode de transmission


Le seul mode de transmission est le contact de la mère avec ses chiots, notamment dans les 3 premiers jours de la vie des petits. Cette transmission est favorisée au moment des tétées ou de la toilette des petits.

Il est important de savoir qu’une chienne qui a donné naissance à des chiots atteints de démodécie doit être écartée de la reproduction, de même que ses descendants.


Symptômes


Les formes localisées :


Les principaux symptômes rencontrés sont: un érythème (rougeur de la peau), des zones d’alopécie (= zones sans poils), des squames, des comédons, une hyperpigmentation. Parfois l’animal peut présenter des démangeaisons mais ce n’est pas toujours le cas.

Il existe plusieurs types de formes localisées :


. La forme nummulaire : elle se présente sous forme de petites lésions dépilées, circonscrites, rouges et avec des squames.


. Les pododémodécies : elles atteignent les extrémités des pattes et entraînent des lésions entre les doigts et les coussinets. Elles s’accompagnent de rougeurs, de pertes de poils, et bien souvent de complications bactériennes. Elles sont souvent très douloureuses et peuvent être graves.


. Les otodémodécies : ces dernières concernent les oreilles et se traduisent par une otite produisant un cérumen jaune à brun.



Les formes généralisées :


On parle de forme généralisée quand une région du corps dans son ensemble est atteinte, ou lorsque de multiples lésions sont observées sur le corps de l’animal.

Les lésions sont toujours des rougeurs, des dépilations, une hyperpigmentation, des comédons, des squames, parfois des démangeaisons.

Bien souvent les formes généralisées se compliquent par des infections bactériennes.

L’état général de l’animal peut être altéré et une anorexie, une fièvre, un abattement peuvent apparaître. Ces formes généralisées sont graves et peuvent parfois entraîner la mort de l’animal.



Diagnostic


Le diagnostic est établi par le vétérinaire grâce à un raclage cutané qui consiste à prélever les couches superficielles de la peau en la “raclant”  avec une lame de bistouri. Le prélèvement est ensuite observé au microscope et les parasites et leurs oeufs sont visualisés.

Le nombre de parasites observés est important puisque les Demodex sont présents à l’état naturel à la surface de la peau. Il faut donc qu’on puisse conclure à une multiplication pathologique du parasite.

Le diagnostic peut également être confirmé grâce à des biopsies cutanées.

Demodex observé au microscope


Traitement


Le traitement consiste à rétablir les fonctions protectrices de la peau à l’aide de soins locaux (shampoings, lotions...), à tuer les parasites grâce à des acaricides et à traiter les complications bactériennes si nécessaires (antiseptiques locaux, antibiotiques).

Notons que certaines formes localisées peuvent évoluer en formes généralisées. Il est donc capital de consulter votre vétérinaire rapidement dès que votre animal présente des symptômes évocateurs, afin de mettre en place le traitement au plus vite.



§




La démodécie est une maladie parasitaire fréquente. Elle peut être bénigne dans des formes très localisées, sans complications mais peut aussi être grave et nécessiter un traitement très long. Elle entraîne parfois le décès de l’animal. Après la mise en place du traitement par votre vétérinaire, un suivi très régulier est nécessaire pour contrôler l’évolution et l’arrêt de la prolifération du parasite.
 

 

 

Actualités

VETOPEDIA
Fiche conseil


Mon animal est opéré

Une intervention chirurgicale est toujours une étape angoissante pour le propriétaire. Il faut comprendre les enjeux d’une opération. N’hésitez donc pas à bien poser toutes vos questions à votre vétérinaire. 
Lire la suite

Mon compte
Inscription
Mon compte
Newsletter